Les Rimbelles

Séduite par des projets de yarn bombing (tricot urbain) et de guerilla gardening (guerilla jardinière), mais aussi par les installations artistiques de Jean Shin et de Toshiko Horiuchi MacAdam, j’ai eu envie de réaliser moi-même des habillages/installations ludiques et esthétiques, sous différentes formes. On peut ajouter à cela un désir d'investir ma ville en tant que citoyenne. Me sentir actrice de l'espace urbain, voilà quelque chose qui me parle. Au même moment l'asbl Liège Gestion Centre Ville met en place un aménagement temporaire, avec une approche un peu différente place des Carmes. Ce mouvement de placemaking-placemanagement me plaît beaucoup.

Et cela me conforte encore un peu plus dans mon idée. J’en parle à une amie, qui est partante. Nous en parlons chacune à d'autres personnes, qui ont envie de rejoindre le projet. Celles-ci en parlent encore à d'autres.... La toile se tisse peu à peu.

Il nous fallait un nom.
Un nom poétique, féminin... (même si nous espérons que des hommes nous rejoindront)

Ce poème de Rimbaud me revient à l'esprit
"J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre, des chaines d'or d'étoile à étoile ... et je danse !"

Rimbaud.... Rebelles.... Rimbelles

Rimbelles, poètes de la ville



Caroline Ovaere